Boycott/Désinvestissement/Sanctions

Faire pression sur les autorités publiques


A la différence des volets Boycott et Désinvestissement de la campagne BDS, les sanctions sont du ressort des Etats et institutions politiques internationales. Pour ce qui nous concerne, ce sont la France et l’Union Européenne qui sont impliquées au premier chef.

Voici les principales sanctions que nous leur demandons de prendre tant qu’Israël ne se conforme pas au droit international et ne met pas fin à l’occupation de la Palestine :

-  l’interdiction de l’importation des produits des colonies israéliennes,

-  la cessation de toute subvention et de tout prêt à une entreprise qui collabore à la colonisation et à l’occupation de la Palestine,

-  la suspension de la coopération militaire avec Israël,

-  la suspension de l’accord d’association entre l’Union Européenne et Israël (du fait de la violation de l’article 2 de cet accord qui précise que les deux parties s’engagent à respecter les droits de l’homme).

Comment y parvenir

Il faut interpeller le gouvernement et les parlementaires français, ainsi que les parlementaires européens







Le Collectif National pour une Paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens,

le collectif « Trop, c’est trop ! »,

la Plateforme des ONG pour la Palestine, représentant plusieurs dizaines d’organisations de solidarité avec la Palestine


viennent de lancer une campagne demandant à l’Union Européenne de suspendre l’Accord d’association qui la lie à Israël.




Haut de page :: Liens :: Contactez-nous :: Adhésion :: Faire u don :: Mentions légales
Textes et documents
Appel au monde de plus de 180 organisations de la société civile palestinienne (associations, syndicats, partis politiques) de 2005

La campagne AFPS pour des sanction contre l'Etat d'Israël

Signez la pétition de demande de suspension de l'acord UE/Israël