Adhésion 2019

Bulletin d'adhésion


Le mot de la Présidente


Que d’informations, que d’événements pendant cette année 2018 ! Je n’ai pas le temps ici de les citer tous.

 Mais, nous avons eu la joie d’apprendre la libération de la jeune Ahed TAMIMI, icône de la résistance palestinienne, qui a effectué une longue tournée dans différentes villes de France cet automne, après huit mois de détention.

Nous avons aussi eu la joie d’apprendre la libération de notre ami, l’avocat Franco-Palestinien Salah HAMOURI qui avait vu renouveler sa détention administrative à plusieurs reprises portant sa peine à 300 jours dans les geôles israéliennes.

 Et, nous avons eu le plaisir d’apprendre que la SCNCF retirait ses filiales du projet de travaux de la prolongation de la ligne de tramway allant de Jérusalem Ouest vers Jérusalem Est.

Nous avons eu le plaisir de constater que la saison croisée, grand événement culturel, scientifique, …, destinée à blanchir l’État d’Israël de ses crimes contre le peuple palestinien, de ses violations constantes du droit international et des droits humains universels, a connu un bien maigre succès.

 Et encore, nous avons eu la satisfaction d’apprendre que le Prix des droits de l’homme de la République française 2018 avait été décerné aux ONG palestiniennes Al-Haq et israélienne B’Tselem, qui militent contre l’occupation israélienne, malgré les nombreux remous que ce choix a provoqué au sein des gouvernements français et israélien.

Nous avons eu la satisfaction d’apprendre qu’Israël suspendait le projet de démolition du village bédouin de Khan al Ahmar, grâce au mouvement de résistance palestinienne, mais aussi au mouvement de solidarité internationale qui a contribué à cette victoire.

 Mais 2018 ne s’est pas contenté de nous apporter joie et satisfaction. 2018 a été une année meurtrière pour le peuple de Palestine, le peuple de Gaza.

 

C’est le 31 mars, lors d’une marche du retour pacifique, que les casques des tireurs d’élite israéliens, tels des champignons de fer, se dessinèrent, immobiles, au sommet des collines et se mirent à tirer, à balles réelles, sur un peuple armé de sa seule colère. Ce jour-là, 16 manifestants ont été tués, 1 400 blessés. Le bilan n’a fait que s’alourdir tout au long des vendredis de manifestation qui se succédèrent. Jusqu’où le gouvernement israélien poussera-t-il sa rage, son mépris et son inhumanité

Au cours de l’été, le Parlement israélien a adopté une loi constitutionnelle qui organise l’apartheid entre les populations juives et les populations non juives en Israël. Cette loi réserve aux seules populations juives le droit à l’autodétermination. L’apartheid est aujourd’hui, officiellement, politique de l’Etat d’Israël.


 

 Il est plus qu’urgent de mobiliser la société civile et de mener une campagne qui aboutira à l’abrogation de cette loi scélérate, qui nie aux populations palestiniennes le droit d’entreprendre, le droit à la dignité, le droit d’exister !

 Il est plus qu’urgent que le S de BDS, la Sanction, aboutissement de toutes les actions de Désinvestissement, mais également l’aboutissement du travail que nous menons auprès de nos politiques et de l’ensemble de la société civile, française et européenne, soit mis à l’ordre du jour de tous les débats.

Ainsi, il nous faut travailler, de toutes nos forces, pour obtenir l’abrogation de l’Accord d’Association entre l’Europe et l’Etat d’Israël. Cet accord est, le nœud du Boycott Désinvestissement Sanction. La suspension de cet accord doit devenir notre priorité !

 En 2018, a été créée la Plateforme Alsacienne pour la Palestine. Forte de dix associations, cet outil nous permet de mener des actions communes et de donner une ampleur nouvelle à la lutte pour la défense du peuple de Palestine sur l’Alsace. Avec ses partenaires de la Plateforme, l’AFPS Alsace porte la bataille pour la suspension de l’Accord d’Association.

 Fin 2018, nous étions 136 à avoir franchi le pas de l’adhésion à l’Association France Palestine Solidarité en Alsace.

Il nous faut être encore plus nombreux pour dénoncer, expliquer et nous battre ensemble pour la liberté et l’autodétermination du peuple de Palestine, pour la reconnaissance de l’Etat Palestinien.

 Bien sûr, la bataille est dure et sera longue. C’est pourquoi il nous faut être encore plus nombreux pour, petit à petit, gagner du terrain sur le lobby israélien et ses alliés français et européens.

 Quoi de plus noble, de plus motivant que de joindre nos forces, et les vôtres, à celles de notre Partenaire, le peuple de Palestine, symbole de résistance et de dignité, pour la bataille universelle pour les Droits de l’Homme et du Citoyen !


  Merci de bien vouloir nous retourner le bulletin d’adhésion ci-joint avec votre contribution.
  Formulaire : cliquer ici pour accéder au formule en format Word ou PDF

 





Haut de page :: Liens :: Contactez-nous :: Adhésion :: Faire un don :: Mentions légales